Mois : septembre 2014

Adhérez à la Coalition Article 14

L’Observatoire de la parité, avec l’appui de Pathfinder International, vous invite à adhérer à la Coalition Article 14. Coalition Article 14 Nous, soussigné(e)s, adhérant(e)s à la COALITION ARTICLE 14, avons décidé d’agir solidairement pour la mise en oeuvre effective de l’article 14 de la Constitution de la RDC et de l’article 14 du Protocole de Maputo. Nous demandons une mise en application effective de l’Article 14 de la Constitution de la RDC qui veut que les pouvoirs publics assurent la protection et la promotion des droits de la femme. « Les pouvoirs publics veillent à l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard de la femme et assurent la protection et la promotion de ses droits. Ils prennent, dans tous les domaines, notamment dans les domaines civil, politique, économique, social et culturel, toutes les mesures appropriées pour assurer le total épanouissement et la pleine participation de la femme au développement de la nation. Ils prennent des mesures pour lutter contre toute forme de violences faites à la femme dans la vie publique et dans la vie privée » Parmi ces droits de la femme à promouvoir et protéger, nous demandons plus particulièrement une mise en application effective de l’Article 14 du Protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits de la femme dit « Protocole de Maputo » qui garantit le Droit à la santé et...

Read More

L’Observatoire de la parité pour au moins 30% de femmes ministres et 30% de femmes élues aux élections locales

A l’occasion de la rentrée parlementaire, l’Observatoire de la parité lance un double appel pour que soient saisies deux opportunités de faire progresser significativement la parité H/F en RDC. La première opportunité est celle de la constitution du Gouvernement de cohésion nationale tant de fois annoncée depuis l’an dernier. Celui-ci devrait compter au moins 30% de ministres femmes, si le Président de la République reste cohérent avec son engagement en faveur des 30% réaffirmé en conclusion des concertations nationales. La seconde opportunité est celle de la révision de la loi électorale lors de cette session parlementaire en introduisant les quotas de femmes dans les listes de candidat(e)s des partis politiques et en instaurant le système des « sièges réservés » aux femmes lors des élections urbaines, municipales et locales, programmées par la CENI pour juin 2015. A l’occasion de son discours devant le Congrès, à l’issue des Concertations, le Président Joseph Kabila a déclaré :  » J’ai tout aussi noté avec grand intérêt la proposition de faire obligation aux formations politiques de présenter sur chaque liste de candidats, au moins 30 % de femmes. C’est certes un progrès notable, mais qui ne garantit pas une augmentation sensible de la représentation féminine dans les Assemblées délibérantes. Et puisque les femmes constituent la majorité de notre population et le vivier de la créativité nationale, Je propose donc que nous fassions mieux. Dans cette...

Read More