Les Actions de plaidoyer de l’Observatoire ont pour objectifs principaux :

- l’insertion dans les lois particulières de dispositions mettant en œuvre la parité et l’intégration de la dimension de genre.
- l’augmentation des nominations de femmes dans les  instances dirigeantes des institutions nationales, provinciales et locales.

Les Appels pour la Parité

L’une des techniques de plaidoyer, qui se veut efficace, utilisée par l’Observatoire de la Parité est celle des Appels pour la Parité. Elle s’inspire de la technique des Actions Urgentes d’Amnesty International qui fait appel à son réseau d’Actions pour sauver un prisonnier de la torture, de la mort, ou de mauvaises conditions de détention, d’un procès inéquitable, d’une condamnation à mort, etc.

La technique des Appels pour la parité implique un réseau de personnes (et d’associations) qui sont prêtes à envoyer des messages (via un e-mail ou un SMS) à des décideurs, des autorités, pour les pousser à une mise en application effective de l’article 14 de la Constitution : « La femme a droit à une représentation équitable au sein des institutions nationales, provinciales et locales. L’Etat garantit la mise en oeuvre de la parité homme-femme dans lesdites institutions. »

L’Observatoire vous enverra des directives succinctes grâce auxquelles vous pouvez envoyer des messages aux autorités exécutives et législatives congolaises qui doivent faire respecter ce droit constitutionnel à une représentation équitable et garantir la mise en œuvre de la parité.

Grâce à un réseau dynamique et bien étoffé (l’Observatoire a déjà des mailing lists totalisant plus de 3000 adresses électroniques de particuliers et d’associations), vous pouvez donc vous attendre à ce que les autorités du pays reçoivent des centaines de messages électroniques en quelques semaines  ou des centaines de SMS en quelques jours – tous au sujet du même dossier offrant une occasion de mise en œuvre effective de la parité.

Conseils de rédaction

Chaque Appel pour la Parité est accompagné d’un ensemble succinct de directives qui vous permettent de prendre connaissance d’une opportunité de mise en œuvre de la parité dans les institutions de la RDC et d’agir rapidement sous la forme d’une lettre personnelle ou d’un email adressé à une ou plusieurs autorités.

Voici quelques conseils sur tout ce qui a trait à la rédaction de votre message :

  • Il est important que votre message soit formulé le plus courtoisement possible et ne constitue pas une accusation.
  • Vous n’êtes pas obligé d’écrire à toutes les adresses énumérées ; celle qui figure en tête est la plus importante. Les suivantes peuvent être choisies au hasard.
  • Evitez le jargon politique. L’Observatoire de la Parité ne prend pas position sur les idéologies ou les systèmes politiques, mais exige des autorités qu’elles reconnaissent les droits de leurs citoyennes. Cette neutralité politique et idéologique accroît la crédibilité de votre message.
  • Basez votre demande sur la Déclaration universelle des droits de l’homme ou sur des accords internationaux relatifs aux droits de la femme que la RDC a ratifiés. Les ratifications de ce genre seront souvent mentionnées dans les Appels pour la Parité.
  • Tenez-vous-en aux demandes figurant sous action recommandée, et n’écrivez qu’aux destinataires indiqués.
  • Soyez court et très clair.
  • Il n’est pas exclu que vous receviez des réponses. Nous sommes intéressés à recevoir une copie de cette réponse à contact@observatoiredelaparite.org (mais il n’est pas nécessaire de nous envoyer vos propres lettres).
  • Il n’y a pas lieu de s’attendre à d’autres réactions. L’Observatoire ne pense pas que vous aurez des problèmes suite à votre engagement dans le réseau d’Appels pour la Parité (se voir p. ex. intimidé-e). Participer à des Appels pour la Parité est donc sans danger pour vous. Si cela n’était malheureusement pas le cas, avertissez immédiatement l’Observatoire.
  • Si vous avez peu de temps, prenez un modèle de lettre/message et personnalisez-le.

Participez et recevez dans votre boîte à courrier électronique les appels urgents et agissez pour faire respecter le droit constitutionnel à une représentation équitable de la femme et garantir la mise en œuvre progressive de la parité : S’inscrire